Nous avons créé le collectif Les yeux vairons, et sommes basés dans notre atelier de création graphique à Moissac.
Depuis 2020, nous travaillons tous les deux en collaboration et avons décidé d’apporter notre regard et savoir-faire au métier de graphiste. Nous sommes passionnés par le processus de traduction de concepts sous leur forme visuelle. Une forme esthétique est le fruit de perception et d’interrogation. Faire du graphisme permet activement d’interagir avec le monde qui nous entoure.
Nous faisons toujours au mieux pour ouvrir les échanges avec nos interlocuteurs, pour les accompagner de façon constructive en recadrant les points les plus cohérents aux problématiques de chaque projet. Nous créons les formes en nous basant sur des points essentiels. Elles doivent être réalisées de manière cohérente avec l'environnement de leur diffuseur, autour de réflexions sur leur façon d'interagir avec leur public, en adéquation avec leur support et disposées avec exigence dans l’espace qui leur est destiné. Nous intervenons dans divers champs : identité visuelle, édition, affiche, vidéo d'animation, illustration, etc.

Pengpeng Chen

Diplômée DNSEP de l'ésad Pyrénées, Pengpeng Chen décide de se lancer comme graphiste indépendante en 2018.
Durant ses études, elle est amenée à travailler avec l'atelier LMcommuniquer à Paris. Après un passage à Lille en 2019 où elle mène quelques collaborations, elle choisit de revenir se baser dans le sud ouest de la France.
Établir des expériences singulières pour chaque écriture disposée dans les environnements privées et publics selon leur contexte, ainsi que la mise en place d'un ordre de lecture sont des points d'appuis fondamentaux dans son travail.

Alexandre Canova

Alexandre Canova reçoit un enseignement pluridisciplinaire à l’ Ésad des Pyrénées puis à l’ISBA de Besançon. Il a fait partie d’un programme d’échange qui lui à permis d’étudier à l’Akademia Sztuk Pieknych w de Varsovie dans la Faculté d’Arts Graphiques. Ce séjour suscite un rapport au graphisme plus manufacturé et figuratif qui va beaucoup influencer sa méthode de travail.
Lui-même musicien, il s’intéresse à la création d’identité visuelle évènementielle et musicale. Alexandre traite les objets graphiques comme synthétisation de leur contexte, l'identité de ceux-ci, aime s'accompagner de lyrisme qui vient fonder leur singularité et leur authenticité.

publication
26th Biennale of Warsaw Catalogue, 2018
Fondu du noir, L'indic n°44, 2021